12 août 2015 | Concert du couchant: Anne Fortin

Fortin AnneSpectacle du 12 août 2015 Anne Fortin  ''Il y a plein de chansons dont on devrait se rappeler, qui doivent demeurer dans notre mémoire collective. J’essaie de les garder vivantes, avec une touche plus contemporaine.'' __________________ Née à St-Thomas de Cherbourg, elle est la 17ème d’une famille de 21 enfants. Depuis 1999, elle habite St-André et est copropriétaire du Jardin des Pèlerins. Toute petite, elle mémorisait les chansons rapidement. Si une chanson lui plaisait, elle n’avait besoin de l’entendre qu’une fois ou deux pour la savoir par cœur. Le dimanche, sa mère s’assoyait au piano et toute la famille chantait. C’est là qu'elle a commencé à se bâtir un «répertoire» et dans les fêtes de famille, elle était toujours la première à chanter; les autres embarquaient… Elle chante en travaillant, en arrosant ses tomates, pour endormir ses petits- enfants… Le matin, elle se réveille avec une chanson dans la tête et elle s’endort le soir avec une autre… Partout où elle est allée, ses chansons l’ont suivie. Elle comprent qu’on peut donner du bonheur en chantant, qu’on peut aussi aider à traverser des moments difficiles. Enfant, elle a appris la flûte à bec puis la flûte traversière. Pas facile de chanter en jouant de la flûte! Comme c’était avant tout la chanson qui l’intéressait, elle a acheté sa première guitare à 16 ans. Autodidacte, elle réussissait tant bien que mal à interpréter des chansons assez simples à jouer. Il y a 8 ans, elle a commencé à suivre des cours avec Guillaume Malenfant pour mieux comprendre son instrument, développer son doigté. Depuis, tous les jours, Anne touche sa guitare en chantant. C’est un grand bonheur qu'elle aime partager avec les autres. À l’occasion, elle chante dans des résidences pour aînés où elle interprète des chansons françaises et québécoises de diverses époques et allumer ainsi une petite flamme dans leurs yeux. En conclusion, deux citations qui l'inspirent... «Les chansons ont cette faculté, que n’ont pas les obélisques, d’aller s’asseoir au foyer de toutes les familles, de rappeler un événement à mille lieues de l’endroit où il s’est passé, et sur plusieurs points à la fois»                                                                          Ernest Gagnon 1880 «La chanson, c'est la voix immense qui parle au nom du cœur humain»